Opinion Photos

Happily ever after?

jasminejpg

Today I wanted to work on my weekly ‘inspiration’ post but as I was getting ready this morning while watching the news-  the first thing I do when I wake up in the morning is to switch on the (French) news… hearing people speaking French in the morning makes me feel like home for a few seconds before getting back to reality 🙂 – the ‘Fallen Princesses’ photo series was referenced during a feature on feminism.

Dina Goldstein is the photographer behind the very popular pictures. Her main motivation behind the pictures came from her frustration with the ‘happily ever after’ leitmotif.

Those pictures made me think. Didn’t we all grow up with the unrealistic expectations that the Disney movies have impregnated in us? Aren’t most of us girls trying to portray this image of the beautiful, intelligent and successful woman we all aspire to be. Dina’s photos create a parallel between the mythical nature of the Disney fairy tales and the harsher reality by using recognizable Disney Princesses in modern-day scenarios : failed dreams, pollution and ocean degradation, war, obesity, the extinction of indigenous cultures, cancer and the everlasting chase of eternal youth. I find it so refreshing that these issues are now being tackled from an artistic point of view and offering a different perspective from everything we are fed with every day every hour. As you may have figured from my ‘About Me’ I work in the music industry where basically you need to look like a porn actress- or if you’re lucky enough a stripper- in your music videos if you want to be reaching number 1 or where ‘critically-acclaimed’ artists claim they want to empower woman whilst singing wearing a leotard, asking their fans to bow down and telling them they woke up looking flawless.

Every day I hear my friends and colleagues sharing their frustrations about the stage at which they are in their life versus where they thought they would be and all the pressure that comes with that. The reason why I wanted to share Dina’s work again today is because I think it really is time to de-disneyfies our dreams, expectations and our approach to happiness. I am the first victim of my own utopian vision of what I want my life to be… going to the best school, getting the best grades, then the best job, the perfect boyfriend, a fabulous bunch of friends and the list goes on! Again because of the music industry and because of the very nature of this blog (which is mostly about fashion), the image ‘Belle’ is one of the most striking to me as it exposes most women’s desperation (and that would include me!) quest for eternal beauty. What makes the impact of the photo even more powerful is that Dina is actually using the Disney cultural indoctrination to overthrow the cultural and subsequent social assumption that it is necessary to be beautiful in order to be happy. At the risk of sounding cheesy, it seems to me that it is high time for women who really want to be empowered to help each other, be less judgmental and critical towards other women so that being happy is the ultimate criteria to success!Aujourd’hui j’avais prévu de commencer un nouvel article pour ma rubrique ‘Inspiration’ mais alors que je me préparais pour aller au travail tout en regardant les nouvelles – la première chose que je fais en me réveillant c’est de regarder la seule chaine de télé française à laquelle j’ai accès … entendre des gens parler en Français le matin me donne l’impression d’être de retour en France pendant quelques secondes 🙂 – un documentaire sur le féminisme référa aux photos des ‘Princesses Déchues’.

hapily-ever-after-758x1024

Dina Goldstein est la photographe et le cerveau derrière ces photos qui ont attisées la controverse. Elle a créé cette série à un moment dans sa vie où le leitmotiv  ‘et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants’ la frustrait énormément.

Je me suis posée quelques questions en regardant les photos. N’a-t-on pas tous grandi avec des rêves totalement irréalistes que les films Disney ont imprégnés en nous ? La plupart des femmes n’essayent-elles pas de représenter cette image de la femme belle, intelligente et accomplie- celle que nous aspirons toutes à devenir ? Les photos de Dina créent un parallèle entre la nature mythique des contes de fées Disney et de la plus dure réalité en utilisant les princesses Disney les plus populaires et en les plaçant dans des situations quotidiennes : des rêves déchus, la pollution et la dégradation des océans, la guerre, l’obésité, l’extinction des cultures indigènes, le cancer et la course vers la beauté éternelle. Je trouve ça tellement intéressant que ces problèmes soient traités d’un point de vue beaucoup plus artistique et qui offre également une perspective différente par rapport à tous ce que les medias nous font bouffer tous les jours, toute la journée. Comme vous avez pu le comprendre, je travaille dans le monde de la musique où en gros vous devez ressembler à une actrice porno – ou si vous avez un peu plus de chance à une strip-teaseuse – dans les clips juste pour décrocher la première place dans les classements des meilleurs hits. C’est dans ce même monde que des artistes ‘reconnues’ déclarent vouloir donner plus de pouvoir aux femmes, tout en chantant en petite culotte, demandant à leur fans de s’incliner en leur présence et leur dire qu’elle se réveille tous les matins ‘sans défaut’ (pour reprendre les paroles d’une célèbre chanson!).

Chaque jour j’entends mes amis et collègues partageaient leur frustration par rapport au fait qu’ils n’ont pas atteint le but qu’ils s’étaient fixés d’un point de vue professionnel ou social et se mettent la pression par rapport à cela. Je voulais partager le travail de Dina sur le blog car je pense qu’il est vraiment temps de désacraliser nos rêves, nos attentes et surtout notre approche au bonheur. Je suis la première victime de ma vision utopique de ce à quoi ma vie devrait ressembler… rentrer dans la meilleure école, obtenir les meilleures notes, décrocher le job parfait, le copain parfait, des amis irréprochables et la liste continue ! Vu que je travaille dans le monde très superficiel de la musique et considérant la nature même de mon blog (qui est principalement à propos de la mode) , l’image de la princesse Belle est celle qui a le plus d’impact sur moi car elle démontre vraiment le désespoir de la plupart des femmes (et je m’inclue !) à la poursuite de la beauté éternelle. Ce qui rend la photo encore plus puissante c’est que Dina utilise l’endoctrinement culturel du monde Disney lui-même pour contester l’hypothèse sociale qu’il faut être belle pour être heureuse. Au risque de paraître un peu ringarde, je pense qu’il est vraiment temps pour les femmes qui ont envie d’améliorer leur statut de s’entraider, d’être moins dans le jugement et dans la critique envers leurs semblables afin que le bonheur devienne le critère ultime de la réussite.

snow-white fallen-princesses cinderella ariel sleeping-beauty reppy princess-pea pocahontas

Dina Goldstein is a conceptual photographer specializing in the creation of visual series that place the mundane and everyday in unusual settings to inspire insight into the human condition.Dina also worked on another series of photographs called ‘In the Dollhouse’ peeking into the home and marriage of the world’s most iconic dolls, Barbie and her partner Ken, offering a deep commentary on the transient nature of beauty, the difficulty of marriage and the importance of authenticity. For more information on Dina and her work, click here.

Dina Goldstein est une photographe conceptuelle spécialisée dans la création de séries visuelles qui place le banal dans un contexte insolite et qui offre une version alternative de la condition humaine. Dina a aussi travaillé sur une autre série de photos appelée ‘Dans la maison de poupée’ qui donne un aperçu du foyer et du mariage de la poupée la plus iconique au monde, Barbie et son partenaire Ken, et offre une vision de la nature transitoire de la beauté, de la difficulté du mariage et de l’importance de l’authenticité. Pour plus d’information sur Dina et ses travaux, cliquez ici.

 

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply